Rechercher un bien
Accueil

Taxe d'habitation : Bercy vous fera savoir si votre maire l'a augmentée

27
Avril
Taxe d'habitation : Bercy vous fera savoir si votre maire l'a augmentée
l'administration fiscale fera figurer sur les prochains avis d'imposition le montant que le contribuable doit payer après la réduction de 30% que prévoit la réforme de la taxe d'habitation. Le particulier pourra ainsi comparer ce montant avec celui affich

Si votre taxe d'habitation augmente, en dépit de la promesse d'Emmanuel Macron de la faire baisser, vous le drevrez à votre maire. Voilà en substance le message récemment délivré par le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, aux bénéficiaires de la réforme de la taxe d'habitation.

Depuis qu'Emmanuel Macron a anooncé que 80% des ménages seront exonérés de cet impôt local d'ici 2020, les maires sont contre cette mesure. Ils ne croient pas à la promesse du président de compenser le manque à gagner. Selon le gouvernement, la taxe d'habitation coûte en moyenne 600 euros aux Français qui la paient. En 2018, le montant sera abaissé à 400 euros et à 200 euros en 2019, avant l'exonération totale en 2020.

Engagé dans ce bras de fer avec les mairs, le gouvernaement veut donc prendre les Français à témoin. sur les prochains avis d'imposition que les contribuables recevront en automne, Bercy rappelle aux ménages qui sont concernané par la réforme qu'ils bénéficient d'une réduction de 30% de leur taxe d'habitation. Cette diminution pourrait être atténuée si leur maire décidait de l'augmenter. Voici le commentaire qui apparaîtra en haut à gauche de votre avis d'imposition, selon un document révélé par le Journal du Dimanche:"A la suite de la réforme nationale de la taxe d'habitation, vous bénéficiez d'une réduction de 30% de cet impôt. La réduction peut être inférieure si vos collectivités ont augmenté leur taux ou supprimé des avantages vous cocnernant".

Le document affichera sous ce texte le montant de la taxe d'habitation que le contribuable aurait payé sans la réforme, puis celui obtenu après réduction de 30%. La soustraction des deux sommes permet ainsi au particulier d'endéduite le gain de pouvoir d'achat qu'il réalise. Puis il lui suffira de comparer cette taxe d'habitation abaissée de 30% avec celle qu'il paie réellement. Si elle est supérieure, cela signifie que le maire a augmenté le taux de la taxe d'habitation. Nul doute qu'avec un tel message, Bercy entend mettre les collectivités locales récalcitrantes devant leurs responsabilités, même si au ministère on affirme vouloir être "pédagogique sur une mesure essentielle du quinquennat pour rendre du pouvoir d'achat". Selon le gouvernement, 600 000 foyers bénéficient de la baisse de la taxe d'habitation sur leurs mensualités. En 2018, l'impôt local diminuant en moyenne de 170 euros en 2018, le gain net avoisine 20 euros par mois pour chaque foyer concerné.